FRITZ ALFRED

1914 - 1945 | Naissance: , | Arrestation: , | Résidence: ,
Alfred FRITZ né le 10 juillet 1914 déporté de Drancy le 31 juillet 1944 par le convoi n°77.

Alfred Fritz

Alfred Fritz était le fils de Matthias Fritz, originaire de Györ en Hongrie, et de Frieda Herland. Son père et sa mère s’étant séparés, il vivait avec ses deux sœurs, Blanca et Ernestine, dans le quartier Währing du 18me arrondissement de Vienne, rue Edelhofgasse, Très jeune, il perdit un œil lors d’une chute sur du fil barbelé Il porta un œil de verre pendant le reste de sa vie.

Jeune, il jouait du violon et de la guitare et partait en vacances au ski avec sa famille. Plus tard, Alfred s’engagea au parti communiste et distribua souvent des tracts avec ses sœurs. Après son bac, il fit des études d’ingénieur, mais l’Anschluss, l’annexion de l’Autriche par les nazis allemands en mars 1938, interrompit ses études universitaires. Ses idées politiques et ses activités étant jugées illégales, il émigra pour Brno en république tchèque et y travailla comme éducateur.

En 1940, il partit pour Paris, où il vécut avec une jeune femme originaire de Pologne, Lilli, qui partageait ses opinions politiques et il devint membre actif de la résistance. Alors qu’il rendait visite à sa mère et à sa sœur à Bâle, en 1942, il leur dit de de partir pour l’ouest, pour fuir les persécutions hitlériennes. Lui-même revint à Paris, où il travailla comme fourreur. Il considérait de son devoir d’aider les réfugiés en leur procurant des faux papiers.

En 1944, la GESTAPO arrêta Lilli, sa mère et Alfred. Il fut interrogé et envoyé à Drancy. Le 31 juillet, Alfred Fritz fut déporté à Auschwitz par le Convoi 77.

En 1945, il fit la marche dite marche de la mort jusqu’à Mauthausen/Ebensee. Il fut abattu en mars 1945, à l’âge de 33 ans – sans doute lors d’un soulèvement de prisonniers juste quelques semaines avant la libération du camp.

Le nom d’Alfred Fritz est gravé sur le Mur des Noms au Mémorial de la Shoah, à Paris. Ruth Zitron Cummings, nièce d’Alfred, le décrit comme un frère et un fils aimant, qui avait un sens de l’humour particulier, et qui adorait taquiner ses sœurs. Elle nous a également dit que « sur le trajet d’Auschwitz, Alfred a refusé de sauter du wagon à bestiaux parce que Lilli ne voulait se séparer de sa mère ».

13001 FRITZ Alfred archives familiales 1
13001 FRITZ Alfred_enfants assis de gauche à droite_Gertrude FRITZ, Blanca FRITZ, inconnu, Alfred FRITZ, Ernestine FRITZ.  Photo prise probablement fin années 20, soit à Vienne ou à Györ, Hongrie
13001 FRITZ Alfred soeur Blanka
13001 FRITZ Alfred soeur Ernestine
Alfred FRITZ né le 10 juillet 1914 déporté de Drancy le 31 juillet 1944 par le convoi n°77.

Contributeur(s)

Karoline Spohn and Alen Permetov, in the class of Barbara Blasche-Hadek, from Vienne, G13, Fichtnergasse., Ruth Zitron Cummins, niece of Alfred Fritz
Aucun commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

mycroissant_logo_white_2corners

©2019 Website made by My Croissant Digital Marketing Agency WordPress & Community Experts

Se connecter

Oubli de mot de passe ?